Retour sur CONFERE 2019, organisé par CESI, les 4 et 5 juillet à Galway (Irlande)

Publié le

Les 4 et 5 juillet 2019, CESI Campus Rouen a participé à CONFERE, un colloque des Sciences et de l’Innovation, qui vise à sensibiliser les apprenants à la recherche et leur apprendre à valoriser leurs travaux.

Organisé par CESI cette année, CONFERE a eu lieu à Galway en Irlande.

CONFERE est un colloque organisé chaque année qui regroupe les écoles CESI, EBI, ENSAM, UTBM, UTC, Université de Strasbourg et Université de Lorraine.

Des sujets relatifs à l’innovation, la conception, la production et les services y sont abordés.

CONFERE a pour objectif de faire découvrir aux ingénieurs et doctorants en 1° année le processus de soumission d’un article a une conférence. Elle permet d’initier les apprenants à la publication et de leur faire découvrir une partie du monde de la recherche. Cette conférence peut être l’occasion de casser le cliché du chercheur qui fait des expériences derrière sa paillasse et de leur montrer que la recherche est aussi applicable au domaine de la conception et de l’industrie.

Sept apprenants de CESI campus Rouen avaient été sélectionnés pour y participer.

Avec l’appui d’Elodie Pillon, chercheuse au sein de LINEACT (Laboratoire d’Innovation Numérique pour les Entreprises et les Apprentissages au service de la Compétitivité des Territoires), ils ont rédigé un résumé de 3 pages pour présenter leur sujet, puis un article complet d’une dizaine de pages. Pour finir, ils ont fait une présentation de 10 min suivie de 5 min de questions devant d’autres ingénieurs d’écoles différentes.

 

Elles / ils témoignent

Sujet de l’article : Pratiques d’innovation ouverte des PME Normandes

Comment as-tu vécu l’expérience CONFERE ? Enrichissante, intéressante, un super challenge et une belle expérience

Quelle quantité de travail cela a-t-il nécessité ? 4 semaines de travail dans le cadre d’un stage d’initiation à la recherche.

Qu’est-ce que cette participation t’a apportée ? Découvrir une conférence, présenter mon travail, un nouveau challenge, apprendre à présenter et vulgariser son travail à un public.

Quel a été le déclic pour participer à CONFERE ? L’envie de participer à un nouveau challenge

Que dirais-tu aux apprenants des années suivantes pour les inciter à participer ? Lance-toi, c’est simple, ce n’est pas quelque chose de noté, c’est hyper enrichissant professionnellement et c’est l’occasion de découvrir un pays.

 

Sujet de l’article : Comment réduire l’inconfort lié au bruit dans les secteurs tertiaires type open-space ?

Comment as-tu vécu l’expérience CONFERE ?

Super expérience, tant pour la découverte scientifique grâce aux autres sujets que pour l’aspect formateur de se confronter à un autre public (différent du public CESI ou professionnel).

Quelle quantité de travail cela a-t-il nécessité ?

1h pour l’abstract et environ 2 à 3h de plus pour le papier. Powerpoint, environ 30min. En tout : 4h-4h30

Qu’est-ce que cette participation t’a apportée ?

Un regard nouveau sur mon sujet mais aussi la possibilité de rencontrer des personnes avec des profils complètement différents.

Quel a été le déclic pour participer à CONFERE ?

L’envie de partager un sujet unique dans mon entreprise mais aussi de découvrir d’autres domaines d’innovations.

Que dirais-tu aux apprenants des années suivantes pour les inciter à participer ?

« Venez partager un moment convivial et formateur »

 

Sujet de l’article : Les open lab. : un état de l’art

Comment as-tu vécu l’expérience CONFERE ?

Expérience très enrichissante, apport de connaissances diversifié.

Quelle quantité de travail cela a-t-il nécessité ?

Un mois pour se renseigner et prendre en main le sujet, écrire l’article, préparer le support de la présentation et la présentation en elle-même.

Qu’est-ce que cette participation t’a apporté ?

Une nouvelle expérience, un aperçu de ce qu’est la recherche ainsi que les conférences, l’échange avec des acteurs différents et la découverte d’une nouvelle culture/pays.

Quel a été le déclic pour participer à CONFERE ?

Donner un sens à la recherche effectuée et la curiosité de découvrir le fonctionnement des conférences ainsi les autres sujets des autres participants.

Que dirais-tu aux apprenants des années suivantes pour les inciter à participer ?

Que c’est une très bonne opportunité de découvrir un nouveau milieu, des autres sujets, d’échanger… et de sortir du quotidien, en découvrant (dans mon cas) un nouveau pays. Je recommande à 100%, mais gardez-moi une place pour l’année prochaine !

 

Sujet de l’article : Modèle de données pour la création de scenarios d’assemblage en réalité virtuelle dans un contexte industriel

Comment as-tu vécu l’expérience CONFERE ?

Très bonne expérience. Intéressant et convivial, les participants comme le jury ont démontré une attention soutenue sur les deux jours. Les remarques étaient bienveillantes et permettront à beaucoup de participants de s’améliorer.

Quelle quantité de travail cela a-t-il nécessité ?

Sur le contenu, cela représente environ 4 mois de travail car le cœur de mon sujet de stage. Pour la forme, un peu moins, une semaine pour la rédaction de l’article et quelques jours pour la préparation de la présentation.

Qu’est-ce que cette participation t’a apportée ?

J’ai pu rencontrer des personnes passionnées par leur métier, avec envie de montrer ce qu’ils font. J’ai également pu découvrir des profils que je ne rencontre généralement pas dans mon parcours métier.

Quel a été le déclic pour participer à CONFERE ?

Le sujet sur lequel je travaille s’y prêtait bien, et les personnes qui ont eu l’occasion d’y participer auparavant m’en ont fait des bons retours. C’était l’occasion d’accumuler de l’expérience.

Que dirais-tu aux apprenants des années suivantes pour les inciter à participer ?

C’est une expérience sociale très intéressante, tous les participants sont des débutants ainsi tout le monde part sur un pied d’égalité. Pas de jugement, un très bon accueil du public et des conseils avisés. Un bon moyen de synthétiser un travail réalisé. La possibilité de voyager et de découvrir un nouvel environnement est un plus non négligeable, et l’encadrement a vraiment fait un très bon travail d’organisation.

 

Sujet de l’article : Implémentation de la méthodologie BIM dans une pme : accompagnement au changement du bureau d’Études conception

Comment as-tu vécu l’expérience CONFERE ?

Ma participation au CONFERE 2019 m’a permis de découvrir les différentes innovations/sujets proposés. Certains sujets m’étaient inconnus et dans tous les cas j’ai pu découvrir de quelle manière les élèves des différentes écoles pratiquent la recherche/l’innovation. Lors de la rédaction de mon article j’ai pu avoir des retours totalement extérieurs sur mon travail, comment l’améliorer et le présenter dans un cadre plus universitaire que professionnel. De plus nous avons pu découvrir la ville de Galway et passer quelques jours dans un cadre moins formel entre apprenant/encadrant du CESI.

Quelle quantité de travail cela a-t-il nécessité ?

Mon sujet étant une tâche de fond effectuée dans mon entreprise, seul le temps de production des livrables CONFERE me semblent pertinent :

–       Abstract : 2h.

–       Article : environ 8h.

–       Présentation : 3h.

Qu’est-ce que cette participation t’a apporté ?

Essentiellement une ouverture sur des domaines que je n’aborde pas dans mon milieu habituel : industrialisation, biologie, cosmétique, etc… et également un regard critique sur mon abstract et ma présentation.

Quel a été le déclic pour participer à CONFERE ?

Élodie Pillon m’a permis de soumettre un abstract sur mon travail le jour limite de dépôt de candidature.  J’ai pensé que cela pourrait être une bonne expérience mais sans  imaginer réellement être sélectionné vu le peu de temps pour le préparer.

Que dirais-tu aux apprenants des années suivantes pour les inciter à participer ?

Participer au CONFERE est une bonne expérience qui permet plusieurs choses :

–       valoriser son travail (IR/Entreprise)

–       obtenir un retour critique extérieur sur son travail

–       découvrir d’autres domaines que le sien

 

Sujet de l’article : Recherche et développement : Création d’une nouvelle machine de production de bâtonnets papier

Comment as-tu vécu l’expérience CONFERE ?

Confere 2019 était une bonne expérience. Le groupe était sympathique, et les rencontres faites sur place étaient très intéressantes. Les sujets des conférences étaient vraiment variés, ce qui permet de découvrir beaucoup de projets et domaines de recherche concrets.

Quelle quantité de travail cela a-t-il nécessité ?

Quelques heures pour le résumé, même chose pour l’article, le tout espacé sur 2-3 jours à chaque fois. Le temps standard de préparation d’une présentation pour la partie orale, je dirais. En tout ça représente peut-être 3-4 jours de travail pour moi.

Qu’est-ce que cette participation t’a apporté ?

Découverte d’une partie de la culture irlandaise, du fonctionnement des colloques, tous les thèmes de recherche des présentations auxquelles j’ai assisté, analyse pratique des éléments/façons de présenter qui permettent d’accrocher un public quel que soit le thème. Permet également de faire plus ample connaissance avec les membres du groupe.

Quel a été le déclic pour participer à CONFERE ?

L’expérience semblait intéressante, et étant plus dans l’industrie que la recherche, je n’ai jamais eu l’occasion de participer à un colloque de ce type. C’était l’occasion de présenter une partie de mon travail en entreprise, de voir les questionnements de personnes qui ne connaissent pas le domaine, et d’y répondre, suite à une présentation plus formelle qu’une simple discussion.

Que dirais-tu aux apprenants des années suivantes pour les inciter à participer ?

L’expérience vaut vraiment le coup, que l’on veuille s’orienter en recherche ou non. La conférence se déroule à l’étranger, c’est l’occasion de visiter et découvrir rapidement la culture sur place. Nous avons pu visiter Galway pendant les temps libres, et découvrir les produits locaux, la culture locale, très musicale.

 

Sujet de l’article : outils collaboratifs: impact d’un système cobotique sur l’aide au montage sur des postes manuels industriels

Comment as-tu vécu l’expérience CONFERE ?

Une très bonne expérience. Le fait de participer à cette première conférence et de présenter mes travaux de recherche est vraiment très intéressant et enrichissant. J’ai pu également voir d’autres présentations et analyser les travaux de chacun. Cela permet de se perfectionner et d’ouvrir d’autres horizons sur la recherche et l’innovation. La prise de contact est également un point fort de ce type d’évènement, nous rencontrons des personnes intéressées par le projet et échangeons sur des améliorations ou des questionnements.

Quelle quantité de travail cela a-t-il nécessité ?

La réalisation de l’abstract est vraiment rapide (2 jours de travail). Pour la réalisation de l’étude, tout dépend du projet mais pour ma part, j’ai dû simuler plusieurs opérations avec des participants volontaires aux manipulations et ensuite analyser toutes les vidéos et réaliser des statistiques sur les résultats obtenus donc cela m’a pris environ 2 semaines de travail. Pour la réalisation du Powerpoint il faut compter 2 jours également car c’est seulement une synthèse de l’article.

Qu’est-ce que cette participation t’a apporté ?

De la confiance en moi. J’ai appris beaucoup sur la réalisation d’une étude de recherche, d’un état de l’art et la façon d’écrire ce type de papier. Le fait de réaliser de A à Z une étude de recherche est très enrichissant et cela ouvre également des portes sur des perspectives d’amélioration et de développement du projet.

Quel a été le déclic pour participer à CONFERE ?

Ma curiosité m’a poussé à participer à ce type d’évènement. De plus le côté voyage et présentation de mes travaux à d’autres écoles d’ingénieurs étaient pour moi très intéressants. La simplicité de participer à CONFERE est également une porte ouverte à l’aventure. Tout le monde peut le faire, pas besoin d’un bagage d’étude ou d’expérience particulier.

Que dirais-tu aux apprenants des années suivantes pour les inciter à participer ?

Allez-y les yeux fermés et le jeu en vaut vraiment la chandelle. Cela demande peu de travail par rapport à l’enrichissement personnel et professionnel que ça apporte. Je recommande à toutes et tous de le faire au moins une fois, c’est valorisant pour soi et partager son travail est également très gratifiant. Le fait de découvrir également un autre pays rajoute beaucoup de positif dans cette aventure.